L'Histoire des voyageurs


Il était une fois, il y a bien longtemps, 16 voyageurs qui traversèrent une forêt.
Au début, tout allait bien, mais après qu’ils eurent parcouru une certaine distance, un des voyageur,

L’Agrimony , commença à s’inquiéter quant à savoir s’ils étaient sur la bonne voie.

Plus tard dans l’après-midi, alors qu’ils s’enfonçaient davantage dans l’obscurité, Mimulus commença à avoir peur – peur qu’ils aient perdu le bon chemin.

Une fois le soleil couché et les ombres épaissies ils entendirent les bruits nocturnes de la forêt tout autour d’eux, Rock Rose fut terrorisé et se mit à paniquer.

Au milieu de la nuit où tout était sombre, Gorse perdit tout espoir et dit : “Je ne peux pas aller plus loin; continuez vous autres, mais pour ma part je vais rester ici jusqu’à ce que la mort me délivre de mes souffrances”

Oak, par contre, malgré sa conviction que tout était perdu et qu’ ils ne reverraient plus jamais le soleil dit: “Je lutterai jusqu’au bout”, et c’est ce qu’il a fait avec acharnement.

Scleranthus avait quelque espoir, mais il souffrit par moments de tellement d’incertitude et d’indécision, qu’il voulait d’abord essayer une route et presque aussitôt une autre.

Clematis cheminait tranquillement et patiemment, cela lui importait peu, de plonger dans son dernier sommeil ou de réussir à sortir de la forêt.

Gentiane encourageait le groupe avec sa bonne humeur et à d’autres moments, il sombrait dans un état d’abattement et de dépression.
D’autres voyageurs étaient certains qu’ils s’en sortiraient et à leur manière ils voulaient tant aider leurs compagnons.

Heather était très persuadé qu’il connaissait le chemin et voulait que tout le groupe prenne son sentier.  Chicory n’avait aucune inquiétude concernant la fin du voyage, mais elle était remplie de sollicitude quant à savoir si ses amis avaient mal aux pieds ou s’ils étaient fatigués ou s’ils avaient assez à manger.

Cerato n’avait pas grande confiance en son jugement et voulut prendre toutes les voies pour être sûr qu’ils ne se trompaient pas,

Et l’humble et douce Centaury, avait tant envie d’alléger le fardeau qu’elle était prête à porter les bagages de tous. Malheureusement pour la petite centaurée , elle portait le fardeau des personnes les plus capables de porter leur propre bagages parce qu’elles crièrent le plus fort. Rock Water tout feu tout flamme pour aider, déprima un peu la troupe parce qu’il critiquait ce qu’ils faisaient de travers, et pourtant Rock Water connaissait le chemin.

Vervain aurait également dû connaître le chemin assez bien, mais bien qu’il s’embrouillât un peu, il soutenait haut et fort qu’il connaissait l’unique chemin pour sortir de la forêt.

L’Impatiens , lui aussi, connaissait bien le chemin du retour, si bien qu’il était impatient envers ceux qui étaient plus lents que lui.

Water Violet était déjà passé par ce chemin et connaissait le bon trajet et pourtant il était un peu fier et un peu dédaigneux à l’égard de ceux qui ne comprenaient pas. Water Violet les trouvait légèrement inférieurs à lui.

 Et à la fin ils sortirent tous de la forêt. 

Aujourd’hui, ils servent de guides pour les autres voyageurs qui n’ont pas encore fait le voyage, et du fait qu’ils savent qu’il existe un chemin à passer et à traverser, et puisqu’ils savent que les ténèbres de la forêt ne représentent seulement que les ombres de la nuit, ils marchent comme «Messieurs sans peur» , et chacun des seize voyageurs enseigne à sa manière la leçon, l’exemple nécessaire.

Agrimony avance à grandes enjambées, libre de tout souci, et plaisante sur tout.

Mimulus ne connaît aucune crainte

Rock Rose dans les moments les plus sombres est une image de courage serein et calme.

Gorse dans la nuit noire leur raconte les progrès qu’ils feront quand le soleil se lèvera le matin.

Oak résiste inébranlablement au plus fort coup de vent

Scleranthus marche avec une parfaite certitude

Clématis a les yeux fixés avec joie sur la fin du voyage,

et aucune difficulté ou échec ne peuvent décourager la Gentiane.

Heather a appris que chaque voyageur doit marcher à sa manière et elle marche d’un pas léger, tranquillement en tête pour montrer que le trajet peut être parcouru et accompli.

La Chicorée, toujours prête à tendre main, mais seulement quand on le lui demande et il le fait tranquillement.

Cerato connait si bien les sentiers qui ne mènent nulle part,

et Centaury recherche toujours les plus faibles qui trouvent leur fardeau lourd.

Rock Water a oublié d’accuser, il passe tout son temps à encourager les autres.

Vervain ne prêche plus mais montre le chemin silencieusement.

Impatiens ne connaît pas de hâte, mais flâne et s’attarde parmi ceux qui se trouvent le plus en arrière pour maintenir leur rythme,

et Water Violet, plus proche d’un ange qu’un être humain, passe parmi le groupe comme un souffle de chaude ou un splendide et radieux rayon de soleil, bénissant tout le monde.
Edward
Bach
Restez informé des derniers articles publié par Naturopathie-renovée
Nos derniers articles

Copyrighted Image